La chercheure en médecine familiale de l’année préconise le mentorat pour la prochaine génération

Posted · Add Comment
Judith Belle Brown

Dans sa présentation de mercredi à titre de chercheure en médecine familiale de l’année, Judith Belle Brown, Ph. D. a démontré la façon dont les personnes de son domaine sont passées de consommateurs à créateurs du savoir au cours de sa quarantaine d’années de carrière. Son message destiné aux médecins de famille visait entre autres à encourager les nouveaux collègues à participer à la recherche par l’intermédiaire du mentorat.

Dre Brown a souligné que sa carrière en recherche a commencé à l’Université Western en collaboration avec des experts interdisciplinaires tels que le légendaire Dr Ian McWhinney, qui mettait sur pied à cette époque une unité sur la méthode clinique axée sur le patient. Elle a affirmé être fascinée par le type de questions sur la recherche qui ont été posées.

« Faire de la recherche en médecine familiale c’est d’être en action et de servir en tant qu’agent de changement. » a dit Dre Brown aux participants du Forum en médecine familiale. « J’adore être une chercheure en médecine familiale et être nourrie tous les jours par mes collègues, apprendre des participants dans mes études et offrir du mentorat à mes étudiants. »

Elle a ensuite ajouté qu’une des grandes récompenses offertes par le mentorat est de voir les personnes travailler ensemble et soulever des réflexions au cours du processus.

Après avoir reçu une ovation debout pour sa présentation, Dre Brown a conclu en affirmant : « Selon moi, la meilleure recherche provient du pourquoi, pourquoi pas, comment et son utilité dans la pratique quotidienne. Je vous invite tous à retourner à votre pratique et à le partager avec vos résidents ».