Discours d’ouverture : Les soins palliatifs font partie intégrale de la pratique des médecins de famille

Posted · Add Comment
Dr José Pereira CFPC FMF 2016

Le vendredi 11 novembre, Dr José Pereira a prononcé une allocution passionnée sur l’importance pour tous les médecins de famille d’inclure les soins palliatifs dans leur pratique pour le bienfait de leurs patients et pour leur propre épanouissement.

En décrivant son cheminement vers les soins palliatifs, Dr Pereira a raconté son interaction avec Georges, un patient qu’il a soigné il y a plusieurs années au Manitoba. Georges, atteint du cancer, et souffrant d’une douleur constante, prenait une faible dose de morphine. Lorsque le Dr Pereira lui a dit qu’il ne pouvait pas accroître sa dose en raison du risque de dépendance, Georges lui a dit : « J’espère qu’un jour, des médecins comme vous pourront s’occuper de patients comme moi. »

Cette interaction a poussé Dr Pereira vers une formation en soins palliatifs ; il a ensuite communiqué avec Georges pour lui demander de lui donner une deuxième chance. Il a soigné Georges jusqu’à son décès.

Selon Dr Pereira, bien que les rôles du médecin en soins palliatifs soient différents, ils conviennent tout naturellement aux médecins de famille : les soins palliatifs sont la responsabilité de tous.

Il a aussi réitéré que les soins palliatifs ne sont pas juste pour les dernières semaines ou les derniers jours du patient ; les patients souffrant de maladie cardiaque progressive, de démence, et d’autres maladies à long terme peuvent bénéficier d’une approche palliative. Selon la définition de l’Organisation mondiale de la santé, les soins palliatifs s’appliquent aux maladies graves, non seulement aux maladies en phase terminale.

Dr Pereira recommande aux médecins de famille qui ne pratiquent pas les soins palliatifs de se poser la question suivante : « pourquoi pas ? »

Il a ajouté que selon les données, seulement 15 % à 30 % des Canadiens et Canadiennes qui ont besoin de soins palliatifs y ont accès. Mais si tous les médecins de famille adoptaient une approche palliative, tous obtiendraient des soins adéquats.

« Acceptez le défi lancé par George », a-t-il ajouté pour terminer. « Acceptez-le et intégrez-le dans votre pratique. »