Discours : La ministre de la Santé souligne trois éléments clés pour des soins de santé durables

Posted · 1 Comment
Philpott FMF 2016

Lors de son discours d’ouverture prononcé ce jeudi devant une salle comble au Forum en médecine familiale, la ministre fédérale de la Santé, l’Honorable Jane Philpott, a transmis trois leçons clés que lui ont enseignées ses patients sur l’établissement d’un système de soins de santé durable.

Dre Philpott a présenté son discours en tant que lauréate du Prix de la Conférence en médecine familiale CMFC/Banque Scotia 2016, qui rend hommage à une personnalité exceptionnelle sur la scène nationale ou internationale qui a contribué de façon importante à la médecine, à la médecine familiale ou bien à la santé et au bien-être de la population canadienne ou ailleurs dans le monde.

Structurant son discours autour du cas d’une famille qu’elle a traité dans son équipe de santé familiale à Markham (Ontario) avant son entrée en politique, Dre Philpott a souligné trois leçons qu’elle voulait transmettre à ses collègues en médecine familiale :

  1. Insister sur l’équité
  2. Pousser et partager
  3. Être un champion solide des soins primaires

Pour préciser chaque point, Dre Philpott a insisté pour favoriser l’équité, il faut aborder les inégalités inacceptables en santé, dont celles liées à la pauvreté. Elle a mentionné les taux relativement élevés de diabète, de suicide et de maladies infectieuses au sein des populations autochtones. Dre Philpott a souligné que des progrès ont été accomplis, mais il y a encore beaucoup à faire, et le gouvernement s’est engagé à travailler avec les professionnels de la santé pour aborder ces questions.

L’appel de Dre Philpott pour « pousser et partager » fait référence au besoin pour les médecins de famille d’élargir la portée de leur pratique et de reconnaître les avantages des soins interdisciplinaires. La famille dans son récit avait des besoins complexes, y compris les conséquences d’un diabète mal géré, et elle a dû pousser ses habiletés et partager sa charge de travail avec ses collègues interdisciplinaires pour prendre ces patients en charge. Pousser signifie également assumer de nouveaux rôles, comme des occasions académiques et de recherche pour élargir la portée de la pratique.

Dre Philpott a dit que la participation des délégués au FMF est le reflet de leur dévouement à pousser leurs habiletés — elle a applaudi le thème du FMF : « Connecter, Apprendre, Grandir ».

Pour ce qui est du troisième point de Dre Philpott, le besoin d’être un champion solide des soins primaires, elle a dit que les données probantes montrent que les systèmes de santé fondés sur les soins primaires ont de meilleurs résultats tout en étant également durables. Elle a ajouté que certaines provinces vont dans cette direction, et que plus elles le font, plus nous verrons des résultats. Dans le cas des patients susmentionnés, la famille aux prises avec les complications du diabète était prise en charge par une équipe de travailleurs paramédicaux avancés qui travaillaient avec une équipe de santé familiale. Par l’intermédiaire de ce contact régulier, les travailleurs paramédicaux ont découvert que les deux membres de la famille souffrant de diabète ne prenaient pas leur insuline correctement. Une fois ce problème réglé, une des personnes est passée de cinq hospitalisations sur une période de douze mois à aucune.

En guise de conclusion, Dre Philpott a répété ses trois leçons comme un mantra musical. Elle a ensuite eu droit à une ovation debout.

Le Collège des médecins de famille du Canada remercie Dre Philpott de sa participation au FMF.